Le gingembre bio antioxydant naturel puissant est originaire d’Asie et comprend une centaine d’espèces. Le mot gingembre vient du sanskrit “singabera” qui signifie “en forme de corne”.
Il s’agit d’une plante pérenne qui produit des rhizomes (racines latérales souterraines). En Europe, la récolte des rhizomes doit se faire avant les gelées.

Histoire :
Il a été découvert en Chine il y a plus de 2 500 ans Il est très apprécié en Asie est toujours utilisé dans de nombreuses pharmacopées Japonaise, en Chine, il est réputé faire circuler l’énergie dans le corps. Dans la culture asiatique, le gingembre est la panacée de la médecine, paré de nombreuses vertus il soigne quasiment tous les maux : c’est un élément important de la thériaque, En outre, il est utilisé pour provoquer la sudation et réchauffer en cas de maladie due à un refroidissement…

Quelle sont les bienfait du gingembre sur la santé et sur le diabète ?

Quelle sont les bienfait du gingembre sur la santé et sur le diabète ?

Propriétés :
Le gingembre peut être consommé frais ou sous forme de poudre en capsules.
• Le gingembre est avant tout reconnu pour ses propriétés tonifiantes, stimulantes et revitalisantes. Il est donc recommandé en cas de fatigue, manque de tonus, manque de vitalité, manque d’énergie.
• Apéritif, effet protecteur sur la muqueuse gastrique (stimule la sécrétion salivaire, des sucs gastriques, et les mouvements intestinaux,)
• C’est une carminative efficace qui aide à expulser les gaz intestinaux et à lutter contre les spasmes douloureux. On l’utilise pour réduire les flatulences et ballonnements mais aussi en cas de diarrhées chroniques. Digestif,il stimule la production de bile, ce qui facilite la digestion., combat les insuffisances pancréatique
• A une action anti-inflammatoire Antibactérien, Antiseptique, Antimicrobien, nématocide, molluscicide, antischostosomal,
• Le gingembre se révèle efficace comme fébrifuge, antiseptique, analgésique et expectorant c’est pourquoi il intervient souvent dans les remèdes contre la fièvre, les maladies infectieuses, les bronchites, la toux, la grippe, et les maux de gorges
• soulage les problèmes circulatoires, baisse le taux de cholestérol, de triglycérides sanguins, d’acide gras et de phospholipides.
• Antiémétique, on lui reconnaît également le soulagement de la cinétose ou maladie des transports.
• Contre mal de tête, contre rhumatismes
• Usages vétérinaires : pour clamer les coliques du cheval et bronchites
• Plusieurs synthèses récentes (2003, 2004, 2005) de recherches médicales fournissent des données probantes démontrant que le rhizome ou racine de gingembre permet de réduire ou de soulager la nausée de grossesse et la nausée post-opératoire. Les femmes chinoises consomment traditionnellement de la racine de gingembre pendant la grossesse pour combattre la nausée du matin.
• Enfin il est renommé pour son pouvoir aphrodisiaque en cas d’asthénie sexuelle. Le gingembre a des fonctions revigorantes et vaso-dilatatrices sur les organes du bassin, d’où des vertus aphrodisiaques qui lui sont prêtées sur de nombreux continents.

Acheter, conserver et utiliser :
Dans les supermarchés au rayon fruit et légumes, il est en vente sous forme de tubercules à faire peser. Il faut les choisir fermes avec une peau fine et légèrement argentée. Le gingembre se conserve longtemps au sec. Il peut même parfois germer dans votre cuisine.


Connu pour ses vertus aphrodisiaques, le gingembre bio antioxydant naturel puissant est un aliment qui regorge de talents cachés ! Il prend soin de votre organisme tout en réveillant vos papilles gustatives. Vous ne savez toujours pas quoi en faire ? Voici quelques idées !

Petite histoire…

Venu d’Asie où on s’en sert depuis longtemps comme un remède qui soigne tout, nausées, maux de tête, rhumes… vous le connaissez surtout pour son goût unique qui parfume la cuisine indienne et thaïlandaise. Vous le reconnaissez dans les épiceries asiatiques ou plus récemment dans des enseignes grand public, à sa drôle de tête !
Cultivé dans toutes les régions chaudes de la planète, le rhizome qui constitue le gingembre aura des qualités gustatives différentes ! Le Jamaïcain est connu pour son arôme délicat, c’est celui que l’on retrouvera dans nos épiceries, le gingembre australien est plus sucré et citronné, on s’en sert pour fabriquer des confiseries, l’africain dégage une forte odeur de camphre dont on se servira pour faire des huiles essentielles et le gingembre asiatique, indien et chinois, est le plus exporté au monde !

Les bienfaits de ce rhizome

Le gingembre est un rhizome tubéreux aux nombreux et variés bienfaits. Le principal composant actif de ce rhizome est le gingérol, qui lui donne ce goût piquant si reconnaissable et surtout ses vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires. Il est également riche en huiles essentielles digestives, ce qui en fera un allié parfait pour accompagner n’importe quel régime détox .

Le gingembre moulu, facile à trouver si vous avez une épicerie indienne dans votre quartier, est une excellente source de manganèse, un oligo-élément utilisé par le cerveau et qui participe à la fabrication des vitamine B1 et E.
Quant au gingembre cru, il est une excellente source de cuivre nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène.
Il aide aussi à lutter contre le diabète en faisant baisser le taux de glucose dans le sang.

Le gingembre, du goût et des bienfaits

Le gingembre, du goût et des bienfaits

Pourquoi en mettre dans son menu ?

Pour son goût unique qui apporte une note exotique à n’importe quel plat de base ! Râpez-en sur vos salades, mixez-le dans vos smoothies, infusez-le dans vos boissons chaudes ou glacées, laissez-le mariner avec des plats en sauce, vous serez surpris du résultat !
Au cours d’un dîner qui s’éternise, une fine tranche de gingembre redonne un coup de fouet à votre palais qui pourra poursuivre la dégustation jusqu’au dessert. Râpé ou haché frais, le rhizome de gingembre s’utilise dans les plats sautés et les currys, les soupes, les plats de poisson…
Pensez à l’ajouter dans une vinaigrette composée d’huile, de vinaigre, de miel et de sauce soja.
Mariné, il est indispensable dans la cuisine japonaise. On le sert avec les sushis, les sashimis, les nouilles orientales, les tempuras…
Haché finement, il est excellent dans de la crème fouettée. Séché et moulu, il convient aux pains, pâtisseries, confiseries, poudings et entremets. Avec la noix muscade, il assaisonne à merveille la soupe à la citrouille.
Il entre dans la composition du quatre-épices, dont on se sert pour assaisonner les plats mijotés. Confit ou cristallisé, il entre dans la composition de biscuits, gâteaux ou autres desserts.
Le mélange avec le chocolat est explosif ! Vous épaterez tout le monde avec un coulis de chocolat au gingembre… un jeu d’enfant : râpez-en avec un zeste de citron vert et mélangez au chocolat fondu ! A essayer au cours d’un dîner en tête à tête, vous ne serez pas déçu par ses vertus aphrodisiaques!

Conservation

Au réfrigérateur , le gingembre se conserve sur une tablette et pas dans le tiroir à légumes, trop humide. Vous pourrez le garder facilement quelques semaines. Sinon, vous pouvez mettre les rhizomes dans un bocal, les couvrir de xérès ou de brandy, le fermer et le mettre au réfrigérateur pour les conserver indéfiniment ! Les Asiatiques le conservent dans un sirop de sucre. Si vous voulez vous contentez de le râper, vous pouvez le mettre dans le congélateur !


Le gingembre bio antioxydant naturel puissant est une plante pouvant atteindre 1 mètre à 1,50 mètre de hauteur et pourvu d’un énorme rhizome.

Le gingembre est un herbacée vivace et tropicale, dont le rhizome est disposé à horizontal et avec des teintes différentes suivants l’espèce, cela peut-être gris, noir, blanc et généralement jaune à l’intérieur, sa pulpe dégage une odeur de camphre, et un goût puissamment poivrée et piquant. La tige du gingembre est écailleuse et présente des feuilles assez étroites et allongées et lancéolées. Les fleurs du gingembre sont disposées de manière irrégulières et regroupées en inflorescences formant un épi de fleurs, avec un parfum assez prononcée et dont les teintes sont jaunes verdâtre avec une corolle rouge rayée de jaune. Le fruit du gingembre as la forme d’une petite baie rouge et qui contient très peu de graines.
Gingembre la culture

Le gingembre est avant tout une plante tropicale, qui trouve ses origines en Asie, plus particulièrement de l’Inde à la Malaisie, avec la Chine et notamment l’Ile de Java. A présent on le cultive dans toutes les régions chaudes et ensoleillée, humides du globe, possédant un sol riche, en Indonésie, au Nigéria, ainsi qu’au Népal et le Bangladesh, la Thaïlande et les Philippines. La culture du gingembre est assez fulgurante et son rhizome est récolté au bout de 6 à 9 mois.

Gingembre sa composition

Le gingembre comprend de nombreux composés essentielles avec principalement de l’amidon, de l’oléorésine et une essence aromatique (huile), des protéines et des graisses.

L’huile et la résine extraite du gingembre contient des sesquiterpènes et des monoterpènes avec du curcumène, du zinguérone, du zingibérène, du shogaol, du zingibérol et du bisabolène, du paradol, du gérénial et du linalol, des citronellals et du néral, des fibres alimentaires et du manganèse et du cuivre.

Le rhizome du gingembre quant à lui contient des glucides et surtout de l’amidon, de la cellulose, des enzymes avec la prostéase, des protéines et des lipides, de la vitamine A et de la vitamine B, ainsi que du phénol, et des minéraux comme le manganèse et le cuivre.

Gingembre description et vertus

Gingembre description et vertus

Gingembre et ses vertus médicinales

Le gingembre possède une renommée mondiale et du fond des âges, reconnue par les milieux scientifiques pour ses différentes vertus thérapeutiques en tant que plante stimulante, aphrodisiaque, apéritive, carminatives, stomachiques et fébrifuge.

Gingembre antioxydant et anti-inflammatoire

Le rhizome du gingembre est utilisé en tant qu’anti-inflammatoire dans les symptômes douloureux des rhumatismes inflammatoires, de l’arthrite, et dans les troubles inflammatoires chroniques. Le gingembre agit par sa capacité antioxydant contre les maladies cardiovasculaire, dans certains cancers et surtout dans les maladies dues aux vieillissements avec la maladie d’Alzheimer.

Gingembre antiémétique

Différents essais cliniques et études ont mis en évidence, la particularité du gingembre sur les états nauséeux dus aux grossesses, aux mal des transports (cinétose), les effets secondaires dérivées des chimiothérapies et post-opératoires, comme les vomissements. Le gingembre soulage et réduit considérablement ces états déplaisants et sans aucune somnolence. Ces faits sont établit par les organismes comme l’ESCOP et la commission E allemande.

Gingembre carminative, stomachique et stimulant

Des études scientifiques tendent à démontrer que le gingembre stimulerais les sécrétions biliaires ainsi que les nombreux enzymes responsable de ²la digestion et ainsi accélèrerais ce processus tout en amenuisant les gaz intestinaux et les expulsant. Il traite également les insuffisances biliaires et pancréatiques et instaure une protection sur les muqueuses gastrique, et soigne les différents troubles de la diarrhée et des coliques, certifié par l’ESCOP et la Commission E allemande.

Gingembre aphrodisiaque

Le rhizome du gingembre à des facultés aphrodisiaques réputées surtout dans les troubles lié à l’érection et les fatigue sexuelle comme l’asthénie sexuelle et de manière précise l’asthénie fonctionnelle passagère et porte son action sur la stimulation du tonus sexuel.

Gingembre autres vertus

Le gingembre permet de traiter les maux qui empoisonnent le quotidien, les maux de gorge, les migraines, les rhumes et les sinusites, la toux, la grippe et les refroidissements et les petites fièvres.

Gingembre autres usages

Le gingembre et surtout son rhizome est un met ou épice très apprécié dans la plupart des plats qui composent la cuisine asiatique et la cuisine indienne, comprenant les soupes, les ragouts et en accompagnements de poissons, dans les sushis, les pains d’épices, et les différentes pâtisseries.

Gingembre soigne

Asthénie, trouble digestif, rhumatisme, diarrhée, colique, migraine, maux de gorge, rhume, sinusite, toux, grippe, arthrite, céphalée, fièvre, trouble de la sexualité, cinétose, maladie cardiovasculaire, stimulant, aphrodisiaque, carminative, stomachique, fébrifuge, anti-inflammatoire, antiémétique, antioxydant.


Depuis 6000 ans, le gingembre bio antioxydant naturel puissant (Zingiber officinalis) est utilisé en Asie, pour soulager différents maux tels que rhume, maux de tête, toux, grippe, nausées, maux d’estomac, d’arthrite et douleurs musculaires. Il fait également baisser le taux de cholestérol et des triglycérides dans le sang. Aussi sera-t-il très utile après les agapes de fin d’année.

Le gingembre bio soulage différents maux

Le gingembre bio soulage différents maux

Cultivé dans toutes les régions chaudes de la planète, il en existe plusieurs sortes :

* l’australien, à saveur nettement sucrée et citronnée, est souvent utilisé pour en faire du gingembre confit.

* le jamaïcain : son arôme est plus fin, il est consommé frais en cuisine ou dans des cocktails.

* l’africain du Nigeria et du Sierra Leone, plus fort, il possède une puissante saveur camphrée. Il sert essentiellement à la production industrielle qu’elle soit pour l’élaboration d’huile essentielle, d’arôme alimentaire, ou bien encore, en parfumerie.

* l’indien, à la saveur agréablement citronnée est destiné majoritairement à l’exportation.

* le chinois : mieux vaut l’éviter ! Ses rhizomes sont normalement écartés de nos marchés du fait qu’ils sont traités au dioxyde de soufre.

Principes actifs

La partie utilisée contrairement à une idée répandue n’est pas une racine, bien qu’elle soit souterraine, c’est le rhizome évoqué ci-dessus, lequel contient une quarantaine d’antioxydants, protégeant le corps des dommages causés par les radicaux libres. A ce titre, il fait partie des 14 végétaux frais les plus riches en antioxydants sur le marché avec le brocoli, le curcuma, les choux de Bruxelles. Certains mêmes seraient libérés au moment de la cuisson, alors n’hésitons plus à le cuisiner !

En ce qui concerne ses effets sur la digestion, il ressort que le gingembre pourrait stimuler la sécrétion de bile et stimuler l’activité de plusieurs enzymes digestives entraînant une meilleure digestion. Toutefois, il faut chercher des recettes culinaires venues d’Asie pour nous permettre d’en consommer suffisamment.
Par ailleurs, qu’il s’agisse de mal des transports, des nausées de début de grossesse, et plus récemment contre celles provoquées par la chimiothérapie, les résultats sont assez inégaux. Alors pourquoi ne pas essayer ?

A titre indicatif, de 0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) pourrait être efficace pour traiter les nausées et les vomissements durant la grossesse.

Diverses formes

de consommation :
poudre, sèche, fraîche
Consommé sous forme sèche, le gingembre aurait des vertus anti-inflammatoires, contre l’arthrite notamment et sur la prévention des douleurs inflammatoires chroniques.

* Moulu, le gingembre, est une bonne source de manganèse indispensable au bon fonctionnement du système respiratoire et du cerveau, transporté par le sang pour atteindre le foie, les reins, le pancréas et les glandes endocrines, tant pour l’homme que pour la femme, cerveau et système respiratoire.

* Le gingembre cru est une excellente source de cuivre. Constitué de plusieurs enzymes, ce dernier est nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l’organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

Conservation

* Au réfrigérateur : Pour évitez qu’il ne moisisse conservez le sur une grille plutôt que dans le bac à légumes.
* Au congélateur : Coupez-le en petits tronçons que vous utiliserez à mesure. Il conviendra alors aussitôt de le râper car il ramollit lorsqu’il est dégelé.

Une recette personnelle

Pour deux personnes :
350grs de champignons de Paris
20 cl de crème fraîche
2 rondelles de gingembre
Sel, poivre 5 baies, curry
Faites revenir les champignons débarrassés de leur peau, puis videz l’excédent d’eau.
Versez la crème fraîche dans la poêle, poivrez, salez à votre goût. Ajoutez le curry et les 2 rondelles de gingembre. Remuez puis Laissez mijoter quelques minutes avant de servir (avec du riz par exemple).

Le truc en +

La synergie créée par la consommation d’oignon, d’ail et de gingembre en même temps, décuple les effets antioxydants de ces ingrédients pris individuellement. Pensez-y dans vos recettes.

Astuce

Frotter une rondelle de gingembre sur les tempes fait disparaître un mal de tête rapidement.

Contre-indication

Avant une anesthésie, lorsque l’on suit un traitement pour des problèmes cardiaques, mieux vaut éviter une trop grande consommation de gingembre.

Vertus aphrodisiaques ?

Et bien… ses vertus n’ont jamais été scientifiquement démontrées bien qu’elles ne soient pas complètement imaginaires. En effet, sa consommation a une influence sur la circulation sanguine. Alors pourquoi pas ? En tout état de cause, votre meilleur aphrodisiaque, c’est votre partenaire et l’attention que vous vous portez l’un et l’autre.


Nom anglais : Zingiber ou Ginger (bio antioxydant naturel puissant)

Description :

Le gingembre est connus depuis plus de 6 000 ans en Asie (Inde, Chine), les rhizomes de gingembre sont utilisés pour le traitement des maux d’estomac et des nausées. Ils sont aussi connus pour ses usages culinaires. Les marchands arabes ont longtemps pratiqué le commerce de l’« épice blanche » entre l’Asie du Sud et la Grèce ou l’Empire romain, selon les époques.

On attribue au gingembre de nombreuses qualités médicinales. Il est tout d’abord réputé pour favoriser la digestion. Des études ont par ailleurs montré qu’il serait efficace pour lutter contre le mal des transports, ainsi que contre les nausées et les vomissements liés à la grossesse. En outre, ses composés antioxydants permettraient de prévenir les maladies cardiovasculaires et certains cancers.

Le gingembre a enfin une réputation, car on lui confère des vertus aphrodisiaques.

Le gingembre est connus depuis plus de 6 000 ans

Le gingembre est connus depuis plus de 6 000 ans

Propriétés:

– Réduire les nausées et les vomissements postopératoires et de grossesse.

– Prévenir la nausée et les vomissements provoqués par le mal des transports, le mal de mer, les interventions chirurgicales mineures;

soulager les troubles digestifs mineurs.

– Soulager les spasmes du tube digestif, les coliques, les gaz intestinaux, les ballonnements, la perte d’appétit, les symptômes du rhume et de la grippe, la migraine et les douleurs rhumatismales.

A utiliser pour :

– soulagement de la nausée post-opératoire

– un antimigraineux

– reconnu comme un puissant aphrodisiaque

– soulagement de la cinétose ou maladie des transports

– Effet protecteur sur la muqueuse gastrique

– Combat les insuffisances biliaires et pancréatiques

– Fait baisser les taux de cholestérol de triglycérides sanguins, d’acide gras et de phospholipides,

– a une action anti-inflammatoire en particulier la douleur et les symptômes des rhumatismes inflammatoires.


Le gingembre bio antioxydant naturel puissant, Zingiber officinale, est une espèce de plantes originaire d’Asie, du genre des Zingiber et de la famille des Zingiberaceae dont on utilise le rhizome en cuisine et en médecine traditionnelle. C’est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger ale et de desserts comme le pain d’épices.

Caractéristiques botaniques

Le gingembre est une plante vivace tropicale herbacée d’environ 0,90 m de haut issue d’un rhizome.
Les feuilles persistantes sont lancéolées, bisériées, longues et odorantes.
Les fleurs sont blanches et jaunes ponctuées de rouge sur les lèvres, les bractées sont vertes et jaunes.
Après la floraison, un court épi axillaire renfermant les graines noires enfermées dans des capsules trivalves apparaît au bout d’une tige couverte d’écailles.
Il apprécie une exposition ensoleillée et une atmosphère humide. La croissance est rapide, et la multiplication se fait par division des rhizomes.

Autres « gingembres

Une espèce dicotylédone d’Amérique du Nord, l’Asarum canadense est connue sous le nom de « gingembre sauvage ». Ses racines ont des propriétés aromatiques similaires et il peut être utilisé comme substitut. Cette plante n’est pas reliée aux gingembres véritables et appartient à la famille des Aristolochiaceae.
Les rhizomes d’une autre plante de la famille des Zingiberaceae, Curcuma longa, constituent une épice appelée à la Réunion « gingembre-safran » ou « safran péi » car, sur l’île, il est commun de dire “safran” pour curcuma. La saveur est douce et aromatique, la pulpe est de couleur rose-orangée. La même racine est appelée “safran”, en français, à Mayotte et dzindzino en shimaore. Une autre variété encore, Curcuma amada à la pulpe jaune à jaune fluorescent, est appelée “gingembre mangue” car la saveur rappelle celle de la mangue carotte verte.

Histoire

Il était dénommé zenj par les marchands arabes, mot par lequel ils désignaient aussi les habitants de la côte est de l’Afrique et d’où vient le nom de “Zanzibar”, où les Arabes allaient chercher le gingembre.

Composition chimique

Le rhizome est très riche en amidon (60 %). Il contient des protéines, des graisses (10 %), de l’huile essentielle et une résine.
L’impression de feu (pseudo-chaleur) lors de la consommation de gingembre est due à la présence de shogaol, de paradol et de zingérone. La concentration de gingérol – constituant majeur du gingembre frais – est plus faible dans le gingembre séché, tandis que la concentration en shogaol augmente.
À partir du rhizome du gingembre sont extraites une oléorésine (6 %) et une huile essentielle (1-3 %). L’oléorésine contient les composés chimiques à l’origine de la saveur piquante, tels que le gingérol (15 %). La composition de l’huile essentielle varie beaucoup suivant l’origine géographique mais on retrouve des composés odorants comme le zingiberène, le curcumène, le camphène, le bisabolène, le citral et le linalol. Ces deux extraits sont destinés à l’aromatisation des aliments, tandis que seule l’huile essentielle est utilisée dans la parfumerie.

Usages alimentaires

Les jeunes racines de gingembre sont juteuses et charnues avec un goût très doux. Les racines mûres sont fibreuses, presque sèches et ont un goût plus prononcé. Plus vieilles, elles prennent un goût très fort
On les utilise marinées dans le vinaigre (gari) dans la cuisine japonaise, le gari est utilisé pour rafraîchir le palais entre les bouchées dans la dégustation de sushi.
Dans la cuisine indienne, c’est un ingrédient dans différents mélanges d’épices et sauces, comme le masala ou le Vindaloo.
Les racines sont souvent employées dans la cuisine chinoise pour couvrir les odeurs et saveurs fortes comme celles des poissons et fruits de mer, du poulet et du mouton (pour ce dernier, sous l’influence de la cuisine ouïgour le gingembre y est plus souvent remplacé par du cumin). Cette saveur épicée et malodorante est due à la zingerone.
Le gingembre est également utilisé en pâtisserie pour parfumer biscuits et gâteaux – par exemple dans la cuisine hongroise: le gâteaux de gingembre frais.
Le gingembre sec, en poudre, est employé pour parfumer le pain d’épices et d’autres recettes. Il a alors un goût tout à fait différent de celui du gingembre frais, et ils ne peuvent se substituer l’un à l’autre. Le galanga est utilisé à des fins semblables en cuisine thaïlandaise.
Le gingembre est utilisé pour aromatiser le thé dans les zones de culture swahilie et en Corée.

Gingembre bio botaniques histoire usages

Gingembre bio botaniques histoire usages

Boissons

Au moyen-age, dans une majeur partie de l’Europe on consommait l’hypocras, une boisson à base de vin de vigne et de diverses épices dont notamment du gingembre.
Le gingembre est aussi consommé en Afrique de l’Ouest sous forme de jus pressé(sucré) appelé Gnammankoudji et y est considéré comme boisson ayant des effets aphrodisiaques.
La bière de gingembre (soda sans alcool) est produit à la Jamaïque, et est connue sous l’appellation anglaise “ginger beer”.
Au Canada la ginger ale, une boisson douce, gazeuse et sans alcool assez proche de la bière de gingembre a inspiré le soda de la célèbre marque Canada Dry.
En France, à Jarnac, dans le département de la Charente, on produit une liqueur de gingembre dénommée Domaine de Canton Ginger Liqueur.

Usages médicinaux

Des textes indiens datant de l’an 1000 avant notre ère prescrivaient cette plante pour des maux allant de l’asthme aux hémorroïdes. Les médecins asiatiques l’utilisent toujours.
Plusieurs études sur l’homme mettent en évidence des propriétés antiémétiques. Une synthèse de recherches médicales confirme l’efficacité du gingembre dans le soulagement de la nausée postopératoire.
Le gingembre a été proposé comme un antimigraineux n’ayant pas d’effet négatif.
On lui reconnaît également le soulagement de la cinétose ou maladie des transports, les marins chinois en mâchaient pour la prévenir.
Les femmes chinoises consomment traditionnellement de la racine de gingembre pendant la grossesse pour combattre la nausée du matin.
Effet protecteur sur la muqueuse gastrique.
Combat les insuffisances biliaire et pancréatique.
Fait baisser les taux de cholestérol, de triglycérides sanguins, d’acides gras et de phospholipides.
Le gingembre a une action anti-inflammatoire, soigne en particulier la douleur et les symptômes des rhumatismes inflammatoires.
« Le rhizome de gingembre est peu utilisé en France où il a récemment été inscrit sur la liste des plantes susceptibles d’entrer dans la composition de phytomédicaments bénéficiant d’un dossier d’AMM “abrégé” [Note Expl., 1998] ; il peut revendiquer l’indication : traditionnellement utilisé dans le mal des transports. » (Bruneton 1999)1.

Autres propriétés supposées ou alléguées

Certains attribuent à son rhizome riche en magnésium des propriétés aphrodisiaques. Dioscoride, Pline ou Avicenne parlent déjà de cette propriété. Les bacchantes composaient des philtres d’amour à base de gingembre et de Phallus impudicus. Le chapitre 7 du Kâmasûtra évoque son usage dans des pratiques sexuelles occultes. « Le gingembre aide à la nature luxurieuse » selon Jérôme Cardan. Sa réputation est telle que Madame du Barry en donnait à chacun de ses amants et que les colons portugais développèrent sa culture en Afrique de l’Ouest. Il manque cependant des études sérieuses pour confirmer cette propriété supposée.


La boisson au gingembre Welly, à une saveur citronnée et piquante qui exalte tous les sens. C’est une excellente boisson fraîche et énergisante pleines de vitamines et de sels minéraux naturellement contenu dans e gingembre bio antioxydant naturel puissant. et le citron vert qui sont les principaux composant.

Historique et Vertu du Gingembre

On pense que le foyer du gingembre se situe dans le sud de l’inde et de la chine, où on l’emploie comme plante condimentaire, alimentaire et médicinale depuis plus de 5000 ans.

De nos jours, on cultive le gingembre dans toutes les régions chaudes de la planète.

Boisson au Gingembre et goji : Historique et Vertus du Gingembre

Boisson au Gingembre et goji : Historique et Vertus du Gingembre

Tributaire des conditions climatiques, de la nature du sol et des méthodes de culture, la composition et la qualité des rhizomes varient considérablement d’un pays à l’autre, si bien qu’on en est venu à établir une sorte de carte des crus :

Le Jamaïcain, réputé pour son arôme délicat, se sert surtout frais.
L’Australien, à une saveur nettement sucrée et citronnée, que l’on réserve pour les confiseries.
L’africain du Nigeria et du Sierra Leone, plus corsé, possède une puissante saveur camphrée qui en fait un produit de choix pour la production d’huile essentielle et d’oléorésine, dont on tire des arômes employés en cuisine, en parfumerie ou dans les médecines de l’Extrême-Orient.
L’Indien, à la saveur agréablement citronnée, on le destine surtout à l’exportation, si bien que la plus grande partie de la production de ce pays est déshydratée.
Le Chinois, produit en très grande quantité, mais dont les rhizomes sont généralement écartés de nos marchés du fait qu’ils sont traités au dioxyde de soufre.
Depuis fort longtemps, le gingembre est consommé aux quatre coins du monde pour soulager différents maux tels que les rhumatismes, les nausées, le rhume et les maux de tête.

Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains d’entre eux seraient très résistants à la chaleur et pourraient même être libérées durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydant du gingembre cuit.

Le principal composé actif responsable du goût piquant du gingembre frais est le Gingérol. Ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydants sont bien connus et son potentiel anti cancer est démontré in vitro.

Le gingembre moulu est une source de manganèse pour l’homme et la femme, et le gingembre cru est une source de cuivre.