Boutique Biologiquement.comLe gingembre, une plante aux vertus multiples !

  Posté par gingembre       Laisser un commentaire
[Total : 2    Moyenne : 4/5]

Le jeûne purifie, il est un moyen efficace de nettoyage. Son action bénéfique s’exerce à trois niveau chez l’individu : le physique, le psychique et le spirituel (le gingembre bio antioxydant).

Le principe du premier repas, celui de la rupture du jeûne, le soir, est de pouvoir apaiser la sensation de soif et de faim. C’est ainsi qu’il doit être composé d’aliments riches en sucres afin de pouvoir donner suffisamment d’énergie à l’organisme et lui permettre de récupérer de la journée. Alors nous avons pensé vous proposer le gingembre, cette plante capable de vous redonner beaucoup de tonus.

Notons pour commencer que le gingembre est chaud au deuxième degré et humide au premier. Il est réchauffant, contribue à la digestion des aliments, assouplit modérément le ventre, débouche les obturations du foie occasionnées par le froid et l’humidité, combat l’obscurcissement de la vue causé par l’humidité s’il est mangé ou enduit sur les yeux. Il aide au coït, décompose les gaz gastro-intestinaux épais localisés dans les intestins et l’estomac.

Globalement, le gingembre convient au foie et à l’estomac froids. Pris en deux mesures avec du sucre et de l’eau chaude, il emporte les déchets visqueux et salivaires. Le gingembre fait partie des mastics qui décomposent et dissolvent le flegme.

Le gingembre acidulé est chaud et sec, attire le désir du coït, augmente le sperme, réchauffe l’estomac et le foie, contribue à la nutrition, dessèche le flegme qui prévaut dans le corps, développe la faculté de mémorisation et convient au foie et à l’estomac dédommagés par la consommation excessive de fruits.

Il abonnit la saveur des mets et repousse la nocivité des aliments épais et froids. Précisons en outre que le gingembre ou Zingiber officinale est une plante originaire d’Asie dont on utilise le rhizome en cuisine et en phytothérapie.

Bien qu’il soit surtout connu pour ses usages culinaires, ce rhizome possède également des vertus médicinales et donne une huile essentielle utilisée en parfumerie.

En effet, le rhizome de gingembre contient une oléorésine et une huile essentielle. Ses principaux composés chimiques sont le gingérol (à l’origine de sa saveur piquante), le zingiberène, le curcumène, le camphène, le bisabolène, le citral et le linalol. Or, le gingérol possède des propriétés anti-inflammatoires et antioxydants reconnus.

Le gingembre, une plante aux vertus multiples !
Le gingembre, une plante aux vertus multiples !

Les antioxydants sont des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d’autres maladies liées au vieillissement. Une quarantaine de composés antioxydants ont été découverts dans le gingembre. Certains d’entre eux seraient résistants à la chaleur et pourraient même être libérés durant la cuisson, ce qui pourrait expliquer l’augmentation de l’activité antioxydant du gingembre cuit.

En outre, le principal composé actif responsable du goût piquant du gingembre frais est le gingérol. Ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydants sont bien connues et son potentiel anticancer est démontré in vitro. Durant la déshydratation du gingembre, les gingérols sont convertis en composés nommés shogaols. Ce groupe de composés se retrouve donc en plus grande quantité dans le gingembre séché ou en poudre que dans le gingembre frais. Une étude démontre que les shogaols pourraient protéger les cellules d’un composé impliqué dans le développement de la maladie d’Alzheimer. Les effets des différents composés antioxydants isolés du gingembre ont été observés in vitro ainsi que chez l’animal. Ce sont là des résultats prometteurs qui restent à être démontrés chez l’humain.

De même, plusieurs études ont évalué l’effet antiémétique (la capacité de prévenir ou d’arrêter les nausées et les vomissements) attribué au gingembre. D’abord, deux études révèlent que la consommation de 0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) pourrait être efficace pour traiter les nausées et les vomissements durant la grossesse. De plus, un méta analyse récente démontre que 1 g de gingembre en poudre (sous forme de capsules) serait plus efficace qu’un placebo pour prévenir les nausées et les vomissements après une chirurgie.

À titre de comparaison, 1 g à 2 g de gingembre en poudre équivaut à environ 10 g de gingembre frais. Finalement, la consommation de gingembre pourrait prévenir les nausées et les vomissements reliés au mal des transports, mais les preuves sont encore insuffisantes pour conclure à une efficacité probante.

À ce sujet, deux études n’ont pas vu d’effet antiémétique à la suite de la consommation de gingembre frais. Les gingérols et les shogaols contenus dans le gingembre joueraient un rôle dans l’effet antiémétique, en agissant entre autres sur la réduction des mouvements de l’estomac. À ce jour, la majorité des études randomisées ont été réalisées avec du gingembre en poudre (capsules) et en le comparant à un placebo.

Ainsi, il est difficile de déterminer si la consommation de gingembre frais, cristallisé ou en tisane, par exemple, pourrait procurer les mêmes effets. Que diriez-vous d’adopter le gingembre confit en guise de remède phytothérapique pour remplacer la cimétidine (Tagamet), la ranitidine (Azantac) et la famotidine (Pepcidac) ? Ne pensez-vous pas que son goût serait bien meilleur ?

Le gingembre est bien connu pour son activité anti-inflammatoire, mais il est remarquablement méconnu comme traitement végétal des ulcères. En effet, le gingembre contient 11 substances complexes dont les effets anti-ulcère ont pu être vérifiés scientifiquement. Ce sont par ordre décroissant d’importance : 6-shogaol, 6-gingérol, 8-shogaol, 8-gingérol, 10-gingérol, ar-curcumène, bétabisalène, 6-gingerdiol, bêtasesquiphellandrène, 6-gingerdione et 6-paradol.

Selon un herboriste, l’ingestion de gingembre confit au miel constitue un traitement de goût agréable pour soigner les ulcères.

Boutique Biologiquement.comLe gingembre, que de bienfaits pour la santé humaine

  Posté par gingembre       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le gingembre bio antioxydant naturel puissant, un condiment utilisé en médecine traditionnelle

En Inde et en Chine, le gingembre est utilisé depuis des milliers d’années en médecine traditionnelle. Son goût et son odeur piquants apportent notamment chaleur et énergie, ce dont on a besoin contre un refroidissement. Cette chaleur est également efficace en cas de douleurs articulaires ou de rhume. Pour ce dernier cas, il est préférable de consommer du gingembre dès les premiers symptômes pour profiter pleinement de ses vertus. À l’origine de son goût si particulier, le gingérol possède, par ailleurs, des vertus antioxydantes. Véritable plante médicinale et exhausteur de goût, il ne faut pas hésiter à en consommer régulièrement.

Le gingembre, que de bienfaits pour la santé humaine
Le gingembre, que de bienfaits pour la santé humaine

Les bienfaits du gingembre sur la digestion

Au-delà de sa réputation d’aphrodisiaque et de stimulant sexuel, le gingembre aurait aussi des effets bénéfiques sur la digestion. Il permettrait notamment de stimuler la digestion et de soulager les troubles digestifs. De ce fait, pour les personnes souvent victimes d’une crampe d’estomac, en consommer ne peut qu’être bénéfique ! D’autre part, la consommation de gingembre est vivement conseillée aux femmes enceintes, car ce rhizome permet de lutter contre les nausées désagréables du matin, une vertu reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé en 1999. Et aucun effet secondaire n’est à craindre.

Consommation et utilisation du gingembre

Le gingembre peut être consommé quotidiennement. Il ne faut donc pas hésiter à en mettre dans vos plats, sans dépasser 10 g de gingembre frais par jour. Ce condiment peut néanmoins être consommé de différentes manières. Pour profiter de ses vertus de manière ponctuelle ou si vous n’avez pas particulièrement envie d’en utiliser en cuisine, il reste toujours l’alternative des gélules que vous trouverez en pharmacie. Une bonne tisane parfumée au gingembre est aussi succulente. Pour cela, utilisez du gingembre frais râpé. Pour adoucir le goût de la tisane, vous pouvez y ajouter du miel. Enfin, on peut également extraire de l’huile de cette racine et l’utiliser en massage. Cela permet une action ciblée, comme le traitement d’une arthrite douloureuse.

Boutique Biologiquement.comLes bienfaits du gingembre

  Posté par gingembre       Laisser un commentaire
[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les origines du gingembre bio antioxydant naturel.

Originaire d’Asie, puis utilisé en Chine et en Inde, le gingembre est apparu en Europe au Moyen-Age avec l’hypocras, boisson à base de vin de vigne et d’épices.
On utilise le rhizome du gingembre en cuisine et en médecine.
Le gingembre est une épice souvent utilisée dans la cuisine indienne pour son goût piquant.
Le gingembre, réputé aphrodisiaque, est utilisé depuis très longtemps pour soulager les rhumatismes, les nausées ou encore les rhumes ou les maux de tête.
On peut trouver le gingembre sous forme de capsule, en poudre (moulu), sous forme de tisane, en sirop et bien sûr, frais.

Les bienfaits du gingembre bio
Les bienfaits du gingembre bio

Les antioxydants

Le gingembre contient une quarantaine de composés antioxydants ; les vertus de certains de ces composés seraient démultipliées lorsque le gingembre est cuit.
Le gingembre frais fait partie des 14 aliments frais les plus riches en antioxydants, avec le curcuma, la menthe, la coriandre, le brocoli ou encore le chou de Bruxelles.
Le gingembre consommé conjointement avec de l’ail et de l’oignon déploierait encore d’avantage ses actifs antioxydants.
Concernant le gingembre moulu, il se place au 3ème rang (sur 1000) des aliments séchés riches en antioxydants.

Les vertus du gingembre

Le gingembre est un puissant antioxydant mais c’est aussi un anti-inflammatoire, un antiémétique (nausées et vomissements) et un stimulateur de la digestion.

L’action du gingérol

Le gingérol est le principal composant du gingembre. Lors de la déshydratation du gingembre ( pour obtenir du gingembre moulu par exemple), ces gingérols se transforment en shogaols.
Le gingérol et le shoagol sont responsables du goût piquant du gingembre frais.
Le gingérol possède des vertus anti-inflammatoires qui ont démontrées leur efficacité notamment pour le traitement des douleurs arthritiques.
Ces gingérols (ou shoagols lorsqu’ils sont déshydratés) parce qu’ils réduisent les mouvements de l’estomac, permettent également de prévenir ou stopper les nausées et vomissement lors de la grossesse par exemple, ou la cinétose (le mal des transports).
Enfin, le gingembre fait baisser le taux de cholestérol, de triglycérides et d’acides gras.
Les shogaols protègent également les cellules dans le développement de la maladie d’Alzheimer.

Précautions

Il est recommandé de limiter la consommation de gingembre à 2 g / jour.

Astuce bien-être
Pour soulager l’estomac après un bon repas :
Faire infuser pendant 15 minutes 3 grammes de gingembre dans de l’eau bouillante. Filtrer et boire trois tasses par jour, après le repas.